Télécom ParisTech

Ingénieurs de recherche (et développement)

« Je fais toujours des équations avec délice »

Dessin de VDB

Hélène Soubaras

Hélène Soubaras

Ingénieur Promo 1988 Paris
Docteur Télécom ParisTech en 2011

Recherche en Signal et intelligence artificielle

À la sortie de Télécom en 1988, je suis entrée dans le groupe Thomson-CSF, l’actuel THALES, où j’ai fait mon chemin en traitement du signal puis en intelligence artificielle. Cela a commencé à Malakoff aux contre-mesures radar aéroportées où j’ai rencontré… mon mari Robert Soubaras, un ancien lui aussi (promo 84). Je suis passée en 1991 au Laboratoire Central de Recherches, aujourd’hui Thales Research & Technology, où je suis toujours. J’y fais de la recherche en traitement du signal d’enregistrement magnétique, d’images pour les technologies du handicap et du signal optique ainsi que des algorithmes d’aide à la décision. La recherche me passionne et je fais toujours des équations avec délice (mon mari aussi).

Équilibre vie pro, vie familiale et… humour

Pour mener cela de front avec une famille de quatre enfants sans interrompre ma carrière, le temps partiel à 4/5e a été le bon équilibre. Les enfants ayant grandi, j’ai soutenu ma thèse en 2011 sur les chaînes de Markov et la théorie de Dempster-Shafer. Avec le recul, je pense qu’il aurait été préférable de la mener juste après Télécom ParisTech, car c’est une excellente formation à la recherche. J’ai également une autre activité professionnelle : le dessin humoristique ! Je l’exerce à titre de profession libérale sous le nom d’artiste VDB . J’illustre des publications et de temps en temps j’anime des séminaires en croquant en " live ". Voir ci -contre.

Thales

« Ingénierie et recherche fondamentales »

Félicien Vallet

Félicien Vallet

Ingénieur Promo 2007 Paris
Docteur 2011

Poursuite en thèse à l’Ina

À l’obtention de mon diplôme d’ingénieur en 2007, j’ai décidé de poursuivre mon parcours professionnel par une thèse CIFRE (Conventions Industrielles de Formation par la Recherche) menée entre Télécom ParisTech et l’Institut national de l’audiovisuel (Ina).

Avec plus de 5 millions d’heures de documents TV et radio conservés, l’Ina est le premier centre audiovisuel dans le monde pour l’archivage numérique et la valorisation des fonds. Dans ce contexte, le doctorat que j’ai effectué sur l’indexation automatisée de documents télévisuels m’a permis de compléter ma formation scientifique et de la confronter à de véritables enjeux pratiques. Le dispositif CIFRE s’avère en effet un instrument particulièrement bénéfique pour les personnes souhaitant allier considérations industrielles et recherche de pointe. J’ai ainsi eu la chance de mener mes recherches de doctorat au sein du très réputé département TSI de Télécom ParisTech dont les travaux sont internationalement reconnus.

Profil d’ingénieur et chercheur

Aujourd’hui ingénieur R&D à l’Ina, je conserve dans mes activités cette polyvalence conjugant travaux de recherche interne visant à l’amélioration des méthodes et outils d’indexation, en plus de la recherche fondamentale menée dans le cadre de projets nationaux et européens avec des partenaires académiques et industriels. Dans ce dernier cas, il s’agit de sensibiliser le monde universitaire aux problèmes liés à la conservation d’un tel volume d’archives et à son indexation ainsi que de proposer de vrais " challenges " à la communauté scientifique.

Ina

« Ma principale problématique est la sécurité »

Julien Brianceau

Promo 2008 Cursus Paris
Oberthur Technologies

La sécurité des cartes à puce

Je développe des applications bancaires embarquées sur carte à puce. Ma principale problématique est la sécurité : cryptographie, sécurisation de code existant et développement de code sécurisé afin de rendre la carte robuste à des attaques physiques.

Des contacts enrichissants

La société dans laquelle j’évolue ne comporte « que » 6000 employés mais elle est présente dans une grande partie du monde ce qui confère une dimension internationale à mon activité. Le contact avec les différentes équipes (marketing, certification, cryptographie, validation ...) est également très enrichissant tant sur le plan technique que personnel.

Des connaissances pointues

J’ai intégré Télécom ParisTech après une licence d’Informatique et une maîtrise de Réseaux en université qui m’ont apporté un premier bagage technique. L’école m’a permis par la suite d’acquérir des connaissances pointues dans le domaine de la sécurité et des systèmes embarqués, et aussi de bénéficier d’une formation généraliste indispensable au métier d’ingénieur.