Télécom ParisTech

Témoignages

« Découvrir le domaine fascinant de la cryptographie »

Molka Ben Romdhane

Molka Ben Romdhane

Doctorante Comelec

Après avoir terminé mon stage de Master en Systèmes Électroniques au CEA-LETI SAS, j’ai entamé une thèse au sein de l’équipe SEN du Département Comelec à Télécom ParisTech. Mon sujet de thèse s’inscrit dans une convention CIFRE. L’avantage est qu’il touche au monde de la recherche ainsi qu’à celui de l’industrie.

Ce travail de recherche doctoral me permet d’approfondir mes connaissances en électronique et de découvrir le domaine complètement fascinant de la Cryptographie. Les travaux de recherche à Télécom ParisTech me permettent de développer mon esprit de synthèse, d’approfondir la réflexion, de m’exprimer pédagogiquement et de rédiger des livrables et documents techniques rigoureusement.

Au cours de cette période, j’ai la chance de rencontrer des professeurs et des ingénieurs d’une grande qualité humaine, d’une très riche expérience et d’une pédagogie à vous donner une grande passion et motivation d’apprendre. J’espère un jour devenir aussi compétente qu’eux.

Une chose tout aussi importante et que j’ai vraiment appréciée en faisant partie de cette école, c’est d’être à la croisée des cultures et des découvertes : des rencontres de professeurs de renommée internationale ainsi que des doctorants de différentes cultures et nationalités.

Télécom ParisTech, c’est la magie d’une grande richesse technologique et culturelle vers un futur plus innovant et un monde plus harmonieux.

« L’école doctorale propose des formations intéressantes aux doctorants »

Arwa Ben Dhia

Arwa Ben Dhia

Doctorante Comelec

J’ai intégré Télécom ParisTech en Septembre 2009 pour un double diplôme d’ingénieur avec Sup’Com Tunis. Pour l’année 2009-2010, j’ai fait le parcours thématique électronique RF. Ensuite, j’ai fait un stage d’ingénieur de six mois à NXP Semiconductors où j’ai travaillé sur une nouvelle architecture de CAN Pipeline.

Mon stage faisait partie de la R&D (recherche et développement) de l’entreprise, ce qui m’a donné davantage envie de continuer dans la recherche. Après mon diplôme d’ingénieur, j’ai donc décidé de faire une thèse. Je voulais rester à Télécom ParisTech pour la renommée de l’école et son ambiance de travail qui est très agréable.

Pour ma part, j’ai commencé ma thèse intitulée : «Conception d’un FPGA tolérant aux défauts de fabrication» en octobre dernier, et j’ai pu profiter des activités extra-scolaires comme le club de théâtre anglais et le tennis. Dans le cadre de la thèse, l’école doctorale propose des formations intéressantes aux doctorants : techniques, humaines ou managériales. J’ai pu profiter d’une formation équivalant à un demi MBA à l’ENPC MBA Paris, formation sélective et très enrichissante sur le plan instructif et humain, et qui est organisée chaque année par ParisTech.

Enfin, au cours de sa thèse, suite à de bons résultats, on peut écrire un article scientifique pour une conférence et si celui-ci est publié, alors c’est une occasion pour voyager ! Personnellement, j’ai déjà participé à un colloque national qui s’est tenu à Marseille puis à une conférence internationale ayant eu lieu à Barcelone.

« Comprendre la base physique des effets observés »

Evguenii Guerguiev

Evguenii Gueorguiev

Thèse CIFRE effectuée au sein du département COMELEC (Communications et électronique) de Télécom ParisTech et de Keopsys. Responsable des ventes chez Keopsys

Accroître mes connaissances

J’ai toujours voulu approfondir mes connaissances dans le domaine des télécommunications
pour comprendre la base physique des effets observés dans la pratique. Après mon diplôme
d’ingénieur obtenu en Bulgarie et deux DEA en France, la suite logique était la thèse. La
technologie de l’amplification de la lumière dans les fibres doubles gaines m’a particulièrement
intéressé, m’ouvrant ainsi un grand potentiel de développement et d’application immédiate
dans l’industrie.

Choix technique et offre de bons conseils

J’occupe actuellement le poste de responsable des ventes pour la zone Asie de Keopsys.
Keopsys produit une large gamme d’amplificateurs et de lasers à base de fibre optique
double gaine. Mon travail consiste à promouvoir, commercialiser et vendre ces produits. Les
connaissances accumulées pendant ma thèse ont été indispensables à mon premier poste.
Elles me permettent aussi de choisir la meilleure solution technique. Ainsi, je peux offrir de
bons conseils à nos clients au moment de leur décision finale.

La qualité des enseignants

Déterminé à faire des télécommunications mon métier, j’ai choisi de réaliser ma thèse au
sein de Télécom ParisTech, la grande école française spécialisée dans ce domaine. Une base
technique solide, les relations internationales développées à l’école, et bien entendu la qualité
incontestable des enseignants m’ont permis de réaliser une thèse d’excellence.

L'extraction de la mélodie dans la musique - « Aller plus loin sur les sujets abordés à l’école »

Jean-Louis Durrieu

Promo 2005
En thèse au département TSI (Traitement du signal et des images) de Télécom ParisTech.

Un diplôme international

Ayant bénéficié d’une bourse pour finir mes études d’ingénieur à l’étranger, je me suis rendu compte que le diplôme véritablement valorisant à l’international est le doctorat. De plus, je souhaitais compléter ma formation scientifique et aller plus loin sur les sujets abordés à l’école, et notamment les mathématiques appliquées à l’audio.

Musique et mathématiques

Dans le cadre de ma thèse, je travaille sur des modèles mathématiques appliqués à la musique. Plus particulièrement, étant donné un morceau de musique avec un chanteur, mon but est d’une part de transcrire le chant en note de musique, et d’autre part de le séparer physiquement de l’accompagnement.

Des enseignements poussés

Télécom ParisTech m’a permis de découvrir une application concrète et ludique des sciences qui nous sont enseignées. J’ai pu y suivre des enseignements poussés qui m’ont donné de solides bases pour aborder ma thèse avec sérénité. Je travaille maintenant au département TSI de l’école, au sein d’une équipe dynamique et sympathique. Nos travaux sont reconnus internationalement et présentés dans les journaux et conférences de référence du domaine.

« Découvrir de belles théories »

Sylvain Robbiano

Sylvain Robbiano

Thèse au département TSI

Des travaux sur un sujet en vogue

Après des études de mathématiques fondamentales et appliquées à Orsay et le master Vision/
Apprentissage à l’ENS Cachan, je suis arrivé à Télécom ParisTech pour travailler dans le
domaine de l’Apprentissage Statistique plus particulièrement dans le BigData.

Dans ce domaine, le but est de construire des fonctions de prédictions à partir d’un jeu de
données qui peut être très grand. Ce sujet m’a non seulement fait découvrir beaucoup de
belles théories statistiques telles que l’approche minimax, agrégation de prédicteurs et les
procédures bootstraps, mais aussi permis de me confronter à des jeux de données réelles
d’origines variées, médicales et web principalement.

Durant ce doctorat, j’ai participé à plusieurs conférences nationales et internationales
grâce à mes travaux sur ce sujet en vogue. De plus, j’ai eu le loisir d’organiser un groupe de
travail spécialement pour les doctorants dans lequel nous partagions nos connaissances en
statistiques à travers des mini-cours.

« J’ai pu bénéficier d’un large spectre de connaissances »

Franck IUTZELER

Franck Iutzeler

Ma formation d’ingénieur à Télécom ParisTech m’a apporté des connaissances aussi bien pratiques que théoriques dans des domaines très variés. Faire un doctorat après mon diplôme d’ingénieur me permet d’approfondir un sujet qui me tenait à cœur : le traitement du signal. Le doctorat, ce sont trois années privilégiées où, tout en entrant dans la vie active, on a le temps de s’affirmer techniquement et d’acquérir de nouvelles compétences via l’enseignement, la rédaction d’articles scientifiques ou la participation à des conférences internationales.

Je travaille actuellement sur des problèmes de théorie de l’estimation dans les réseaux sans fil dans lesquels je suis confronté à divers aspects des mathématiques et des probabilités tout en conservant un lien avec ma formation d’ingénieur en communications numériques. Grâce à la diversité des domaines couverts par l’école, j’ai pu bénéficier d’un large spectre de connaissances et ainsi, avoir une formation complète dans ma discipline.

« Approfondir mes connaissances en mathématiques appliquées à la finance »

Amal Moussa

Promo 2006
Doctorante en statistique à Columbia University (New York)

J’ai choisi de poursuivre mes études en doctorat à l’Université de Columbia, pour approfondir mes connaissances en mathématiques appliquées à la finance. Reconnu comme un des meilleurs diplômes notamment aux États-Unis, le doctorat m’ouvrira à la fois les portes du monde académique et celui de la banque.

La parallélisation des grands calculs - « S’appuyer sur la rigueur et la communauté scientifique »

Xavier Gréhant

Promo 2005
En thèse encadrée conjointement par HP Labs à Bristol, CERN openlab à Genève et le département INFRES (Informatique et réseaux) de Télécom ParisTech

S’accomplir par la recherche

La recherche scientifique est une école de la vie. Le doctorant mène sa propre contribution et son approche particulière en s’appuyant sur la rigueur et la communauté scientifique. Il développe ainsi sa personnalité et des qualités humaines et intellectuelles essentielles pour choisir et réaliser un travail qui lui convient. Le doctorat est reconnu à l’international comme un accomplissement.

Allocation de ressources en grilles scientifiques

Il s’agit de répartir efficacement des calculs scientifiques sur des ressources appartenant à des institutions autonomes. Cela pose des problèmes d’architecture de systèmes distribués et de prédiction de performance.

Une préparation unique

En France, les docteurs diplômés au préalable d’une grande école sont généralement mieux considérés a priori dans l’industrie. Dans le monde, les diplômés des grandes écoles françaises se distinguent par leur bagage mathématique exceptionnel. Les diplômés de Télécom ParisTech sont donc parmi les mieux préparés à la recherche liée à l’informatique. De plus, nous maîtrisons le traitement des données, notre formation variée est propice à l’innovation et notre formation humaine nous est très utile.

Vers le haut