Télécom ParisTech

La rue Barrault et l'ENST

En 1934, l'École est séparée du Service d'études et de recherches techniques. Elle quitte les locaux du Ministère rue de Grenelle pour s'installer au 36 de la rue Barrault. En 1938, pour son cinquantenaire, le président Albert Lebrun la récompense pour « services essentiels rendus à la nation ». Pendant la guerre, l'École apporta sa contribution à la Résistance, comme tant d'autres communautés de jeunes. En 1942, elle reçoit son appellation définitive d'École Nationale Supérieure des Télécommunications. À partir de cette époque, le progrès des techniques de télécommunications et l'apparition de la télévision lui donnent une importance rapidement croissante. À partir de 1943, l'École recrute également des élèves-ingénieurs civils, se destinant à des carrières dans l'industrie privée.

Depuis, l'École n'a cessé de se développer pour suivre l'évolution spectaculaire des techniques de télécommunication.

Aujourd'hui : une grande école d'ingénieurs au cœur de la Société de l'Information

En développant constamment les échanges avec des partenaires exigeants du monde de la Recherche et de l'Entreprise, l'ENST, appelée Télécom Paris et aujourd'hui Télécom ParisTech, dispense un enseignement qui la situe au cœur de la Société de l'Information. Elle accueille plus de 1500 étudiants, toutes formations confondues, et plus de 200 enseignants-chercheurs. Elle a essaimé à Sophia-Antipolis avec EURECOM.

Le 1er janvier 2008 Télécom Paris est devenue Télécom ParisTech.