Télécom ParisTech

SWERC 2018 : et les vainqueurs sont...

ICPC SWERC 2018

Communiqué de presse, 3 décembre 2018

l'équipe de l'ENS vainqueur de SWERC 2018

L’École Normale Supérieure vainqueur du concours SWERC 2018

ICPC Southwestern Europe Regional Contest SWERC 2018 , Prestigieux concours international de programmation

Le concours de programmation SWERC s’est terminé le 2 décembre 2018 par la victoire d’une équipe de l’École Normale Supérieure de Paris, rue d'Ulm (France), qui a pris la tête à la dernière minute du concours. En résolvant 10 problèmes sur les 11 proposés, ses étudiants ont prouvé leur excellence et ont terminé premiers parmi les 89 équipes des meilleures universités de l’Europe du Sud-Ouest (Espagne, France, Israël, Italie, Portugal, Suisse). Ils se qualifient ainsi pour la finale mondiale du concours où ils se mesureront aux champions mondiaux de la programmation compétitive. La deuxième place revient à l’ETH Zürich (Suisse) et la troisième à l’Universitat Politècnica de Catalunya (Espagne), ces deux équipes ayant résolu 9 problèmes.

À noter que l'équipe de Télécom ParisTech progresse de la 30e place l'an dernier à la 18e place cette année, et 4e française.

Le concours était accueilli par Télécom ParisTech, grande école française du numérique, et organisé par des enseignants-chercheurs de Télécom ParisTech et de l’École Normale Supérieure les 1er et 2 décembre 2018. Il a vu s'affronter 89 équipes de trois étudiants accompagnés de leur coach, et a réuni au total 360 personnes.

Cette sélection des meilleures équipe de la zone Europe du Sud-Ouest s'inscrit dans le processus de sélection du plus grand concours mondial de programmation compétitive et les équipes lauréates concourront à la finale mondiale le 4 avril 2019 au Portugal. L'objectif : faire émerger les talents de "l’algorithmique thinking" des plus grandes écoles d'ingénieurs au monde.

L’ICPC, un concours ancien, étendu et prestigieux

Le concours de programmation compétitive ICPC se tient annuellement depuis 1977. Il promeut la créativité, le travail d’équipe et l’innovation dans la résolution de problèmes algorithmiques et l’écriture de code informatique. Il permet aux étudiants de tester leur capacité à donner le meilleur d’eux-mêmes sous pression. En 2017-2018, il a vu s’affronter 49 935 étudiants dans le monde entier lors des phases de sélection régionales telles que celle du SWERC.

Une bataille de cerveaux

Chaque équipe doit résoudre un maximum de problèmes algorithmiques en 5 heures en produisant du code répondant parfaitement au problème. Toute solution proposée est instantanément validée ou rejetée par un juge automatique en ligne. Les équipes doivent non seulement faire preuve d’organisation et d’habileté au codage mais aussi recourir à de puissants raisonnements mathématiques, car toutes les approches ne sont pas bonnes et seules les plus rapides sont validées. Les problèmes étaient préparés par une équipe de 11 juges issus du monde académique (CNRS, ENS, Université Paris-Est, Université Paris-Sud, Télécom ParisTech) et industriel (Facebook, Google).

Les participants

Les concurrents se présentent par équipe de trois étudiants. Ils représentent le fleuron de leur propre université ou école (d'Europe du Sud-Ouest et Israël) et sont sélectionnés en amont par leur propre institution.

Informations sur https://swerc.eu/ 

Sponsors

Sponsors SWERC 2018 : Huawei, ICPC, Lokad, Systran, Île-de-DFrance, Almerys, Facebook, INRIA, Criteo