Télécom ParisTech

Décembre 2008 - La Médaille Blondel décernée à Isabelle Bloch

... Isabelle Bloch

Une récompense pour un chercheur de très haut niveau

La SEE (Société de l'Électricité, de l'Électronique et des TIC) décerne à Isabelle Bloch, professeur au département Traitement du Signal et des Images de Télécom ParisTech, la Médaille Blondel pour ses travaux remarquables en reconnaissance des formes et modélisation au service de l'imagerie médicale.

Principal prix de la SEE  (Société de l'Électricité, de l'Électronique et des Technologies de l'Information et de la Communication), la Médaille Blondel récompense un chercheur de moins de 45 ans, auteur de travaux ou de réalisations exceptionnelles contribuant aux progrès des Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication.

Ce prix a recompensé des lauréats prestigieux depuis 60 ans : Yves Rocard, Jean-Pierre Coudreuse, Jean Jerphagnon, Bernard Picinbono, Ramesh Pindyiah...

Isabelle Bloch succède à Jean-Claude Belfiore, également professeur à Télécom ParisTech (département Communications & Électronique).

Cette médaille lui a été remise le 9 décembre 2008 lors d'une cérémonie organisée par la SEE  au Collège de France, à Paris, à l'occasion des 125 ans de la Société.

 

Isabelle Bloch Isabelle Bloch Isabelle Bloch
Isabelle Bloch et Henri Maître Médaille Blondel

Des travaux en reconnaissance des formes et modélisation au service de l'imagerie médicale

Les travaux de recherche d'Isabelle Bloch sont orientés selon trois axes qu'elle a entièrement structurés et pour lesquels elle a proposé plusieurs directions originales.

  • Le premier, théorique, démarré en 1991, repose essentiellement sur des aspects théoriques de la fusion de données, des ensembles flous et de la morphologie mathématique floue, et de leur utilisation en reconnaissance structurelle des formes dans les images.
  • Le deuxième, théorique également, démarré au début des années 2000, concerne le raisonnement spatial, avec ses deux composantes :
    (i) modélisation et représentation des connaissances, exploitant les résultats du premier axe, et
    (ii) raisonnement, développé plus récemment.
  • Le troisième axe, applicatif, démarré en 1991, regroupe les travaux effectués en imagerie médicale. Il a permis de mettre en oeuvre, sur des problèmes réels, la plupart des outils théoriques développés et de les valider dans ce domaine d'application.

 La richesse et le niveau des recherches d'Isabelle Bloch illustrés par ses publications en revue depuis 2000(111 Ko)