Des aides pour partir à l’étranger

Le départ à l’étranger fait partie intégrante de la formation des élèves-ingénieurs Télécom ParisTech. Afin qu’aucune difficulté financière n’empêche nos élèves d’effectuer cette formation à l’international, différents types de bourses et aides existent pour soutenir votre mobilité à l’étranger.
Conseil régional d’Ile-de-France (Bourse Mobilité IDF)

Dans le cadre de la politique régionale en faveur de l’enseignement supérieur et de la recherche, favorisant notamment l’amélioration des conditions de vie et d’étude des étudiants, la région Île-de-France propose une aide financière à la mobilité internationale pour les étudiants. Cette bourse a pour but de financer une partie des séjours de formation à l’étranger (séjour d’étude ou stage) réalisés dans le cadre d’une convention ou d’un partenariat inter-établissement. Il peut s’agir d’une poursuite d’études ou d’un stage intervenant dans le cadre d’un accord inter-établissements (partenariat entre établissements d’enseignement, convention avec un organisme public ou privé), quelle qu’en soit la destination à l’étranger à l’exception des collectivités locales d’outre-mer.

+ d’infos sur le site web

Erasmus+ Europe

Europe : Ce programme vise à promouvoir et à renforcer la qualité et la dimension européenne de l’enseignement supérieur. Les étudiants qui ont accompli un an d’études supérieures, et qui sont inscrits dans un établissement participant au programme Erasmus+, et suivant un programme d’études officiel sanctionné par un diplôme, peuvent prétendre à des bourses de mobilité. Ces bourses visent à couvrir une partie des frais supplémentaires liés aux études à l’étranger, tels que les frais de voyage, le coût de la préparation linguistique ou le coût plus élevé de la vie dans un pays d’accueil. Ces bourses s’adressent aux élèves qui partent dans une université partenaire européenne pour des études ou un stage d’ingénieur.

Mobilité Internationale de Crédits (MIC) : Depuis 2015, le programme Erasmus + s’ouvre hors Europe grâce à l’action MIC. L’objectif de cette action est de permettre aux participants individuels de développer leurs compétences professionnelles et d’approfondir leurs connaissances interculturelles.

Il s’agit d’un projet de mobilité entre les pays du programme Erasmus + et des pays partenaires (hors Europe) du programme Erasmus+.
Ce volet permet de mettre en œuvre des mobilités d’études et de stages destinées aux étudiants (de 2 à 12 mois), des mobilités destinées aux enseignants-chercheurs (mission d’enseignement) et aux personnels administratifs (mobilité de formation).

FITEC - Amérique Latine
Les programmes FITEC sont des programmes d’échange éducatif entre la France, l’Argentine, le Brésil et le Mexique. Ils mettent en œuvre des projets de recherche entre universités et permettent aux écoles d’établir d’étroites relations en favorisant la mobilité des étudiants et des enseignants. Pour chaque projet, une aide spécifique au pays est octroyée aux étudiants.
Aide des alumni à la mobilité sortante

Avec pour objectif accroître les séjours internationaux en études ou en stage des élèves-ingénieurs et consciente des difficultés que peuvent rencontrer certains étudiants à financer une telle mobilité, l’École a mis en place en 2013 un dispositif d’aide financière aux mobilités internationales sortantes.

L’ambition est de contribuer pour les élèves ayant peu de ressources à divers frais spécifiques engendrés par la mobilité internationale : frais de transport, frais administratifs (visa, titre de séjour), assurance rapatriement et responsabilité civile, aide à l’installation…

Aide Athens

Créé en 1996, le réseau Athens se compose de 15 grandes universités ou institutions technologiques européennes. L’action-phare du réseau concerne la mise en place d’un programme de cours intensifs dispensés dans chaque institution membre durant une des deux périodes définies de l’année universitaire : 3e semaine de novembre et de mars. Cette activité de formation, dénommée sous le sigle Athens (Advanced Technology Higher Education Network/Socrates), s’inscrit dans le cadre du programme européen Socrates/Erasmus. À chacune des sessions sont proposées 30 heures de cours scientifiques, auxquelles s’ajoutent 10 à 15 heures d’activités socio-culturelles pour les élèves suivant un cours dans une institution hors de leur pays. À la fin de chacune des sessions, l’enseignement est validé par l’institution d’origine en fonction du résultat obtenu au contrôle de connaissances organisé par l’institution d’accueil selon ses propres critères d’évaluation. Chaque session complète équivaut à 3 crédits ECTS. Toutes les institutions européennes partenaires et écoles de ParisTech ne participent pas nécessairement aux deux sessions.

Pour plus de détails, veuillez consulter le site dédié Athens ainsi que le site de ParisTech.

Contacts

  • Direction des Relations InternationalesTélécom ParisTechemailemail