Témoignage Alumni

Alexander Gushchin

Co-Fondateur de MesDépanneurs.fr, promo 2013

Alexander Gushchin - photo : cyrus atory
photo : Cyrus Atory

Pourquoi avais-tu choisi Télécom ParisTech lorsque tu étais à Novossibirsk ?

J’ai toujours voulu partir à l’étranger pour poursuivre mes études. En me renseignant auprès de mon université, j’ai vu qu’il y avait un partenariat avec Télécom ParisTech, à Paris. Après quelques recherches, j’ai pu constater que Télécom ParisTech était la meilleure école de France dans le numérique, ce qui m’a définitivement convaincu.

Quels sont les souvenirs les plus marquants de ton passage à Télécom ParisTech ?

Je dirais notre victoire à la première journée de l’innovation organisée par l’Ecole. Ce prix nous a permis de nous projeter et de nous lancer quelques semaines après en créant MesDépanneurs.fr. Enfin, je dois avouer que je garde également un très bon souvenir des soirées au foyer….

Pourquoi t’être lancé dans la création d’entreprise, parallèlement à un emploi salarié chez Gemalto en 2013 ?

J’ai commencé à développer mon projet pendant mes études et le prix de la journée de l’innovation m’a convaincu de me lancer. Comme je n’avais pas initialement suffisamment de fonds, j’ai poursuivi quelques mois en tant que salarié chez Gemalto, chez qui j’étais déjà en parallèle de mes études. Je travaillais donc la journée chez Gemalto et planchais sur mon entreprise le soir et le week-end.

Comment s’est passé le rachat de MesDépanneurs.fr par ENGIE ?

Initialement, nous étions à la recherche d’une simple levée de fonds et nous avions d’ores et déjà des contacts avancés avec plusieurs investisseurs. Puis au fil des discussions, ENGIE a indiqué vouloir acquérir MesDépanneurs.fr. Après avoir échangé sur les modalités de cette reprise, il nous est apparu qu’ENGIE pouvait apporter une nouvelle dynamique à ce projet, complémentaire de leur développement propre. Finalement, je dois dire que le rachat s’est très bien passé et s’est vite concrétisé.

Pourquoi as-tu décidé de soutenir financièrement l’école ?

Ayant moi-même bénéficié d’une bourse de la part de Patrick Drahi, au travers de la Fondation Mines-Télécom, j’ai voulu apporter ma pierre à l’édifice. Je sais que ce soutien permettra d’aider les futurs étudiants. Et c’est, je pense, un juste retour des choses au vu de ce que m’a permis d’accomplir cette école.

Que vas-tu faire désormais ?

Prendre un peu de repos … Plus sérieusement, j’ai encore pas mal de projets en tête dont je n’ai pas eu le temps de m’occuper jusqu’à présent. Je vais donc essayer de m’y atteler. Par ailleurs, j’envisage de soutenir d’autres jeunes porteurs de projets et pourquoi pas des projets d’étudiants de l’Ecole ?

Que sais-tu de la stratégie de l’école ? Qu’en penses-tu ?  

Je pense que Télécom ParisTech a compris les défis qu’implique notre temps. L’Ecole a créé son propre incubateur, a multiplié les partenariats avec des écoles prestigieuses, continue de soutenir les étudiants et entretient un réseau d’anciens indispensable. Télécom ParisTech sait être une école d’innovations et est reconnue en tant que telle. Je pense qu’elle doit poursuivre son effort de mobilisation auprès des anciens afin de les associer à son développement. Télécom ParisTech a un énorme potentiel.