Télécom ParisTech

Actualité

Illustration de l'actualité : Soutenance de doctorat d'Ambre Nicolle : Essais Empiriques en Economie Industrielle : Demande et Offre sur le Marché des Télécommunications Mobiles

Soutenance de doctorat d'Ambre Nicolle : Essais Empiriques en Economie Industrielle : Demande et Offre sur le Marché des Télécommunications Mobiles

mercredi
12
septembre
2018

PhD Comics : I'm defending my thesis, Mom !

Jury

  • M. Edmond Baranes - Directeur de thèse - Université de Montpellier.
  • M. Lukasz Grzybowski - Co-directeur de thèse - Télécom ParisTech.
  • Mme Grazia Cecere - Rapporteur - Université Paris Sud.
  • M. Frank Verboven - Rapporteur - KU Leuven.
  • M. Toker Doganoglu - Examinateur - JMU Würzburg.
  • M. Tobias Kretschmer - Examinateur - LMU Munich.
  • M. Thierry Pénard - Examinateur - Université Rennes 1.
  • M. Marc Lebourges - Invité - Directeur Département Europe et Economie, Orange.

Résumé

Cette thèse a pour objectif de contribuer à la compréhension des marchés de télécommunications mobiles, en offrant un éclairage sur la façon dont la structure de marché, les investissements technologiques des acteurs et la réglementation ont affecté les prix des services, mais également en mesurant l’ampleur de l’inertie et de myopie du consommateur dans un environnement en mutation rapide. Le premier chapitre explore les déterminants de la baisse des prix en France entre 2011 et 2014. Basée sur une régression prix hédoniques, cette étude montre que l’introduction d’une nouvelle technologie et la concurrence sont à l’origine de la majeure partie de cette baisse des prix. Le deuxième chapitre questionne la façon dont la disponibilité croissante des offres sans terminal associé -sim-only- a affecté l’arbitrage intertemporel des consommateurs lors de leurs choix de forfait et de mobile. En estimant un modèle de choix discret basé sur un ensemble de combinaisons de forfaits et de terminaux, il est possible de capturer une mesure de la myopie des consommateurs. Les résultats obtenus suggèrent que le niveau de myopie moyen a fortement diminué avec l’émergence des offres sim-only et converge vers une valeur proche de celles estimées pour des marchés différents, c’est-à-dire un niveau qui témoigne d’une sous-évaluation très modérée du futur. Le troisième chapitre propose une estimation de l’inertie des consommateurs lors de leurs choix de terminaux mobiles. En se basant sur un échantillon de consommateurs sim-only et en observant leurs choix de changement de terminal entre 2012 et 2014, un modèle de choix discret permet d’estimer les coûts de changement entre marques de terminaux mais aussi entre systèmes d’exploitation. Un contrefactuel est ensuite réalisé pour simuler les parts de marchés de ces derniers en l’absence d’inertie des consommateurs. Celui-ci indique que la part de marché d'Android et celles des systèmes d'exploitation mineurs augmenteraient aux dépens de la part de marché d'iOS.