Télécom ParisTech

Actualité

Illustration de l'actualité : Soutenance de doctorat de Xavier Leturc : Allocation de ressources pour les HARQ dans les réseaux ad hoc mobiles

Soutenance de doctorat de Xavier Leturc : Allocation de ressources pour les HARQ dans les réseaux ad hoc mobiles

vendredi
7
décembre
2018

PhD Comics : I'm defending my thesis, Mom !

Jury

  • M. Philippe Ciblat, Télécom ParisTech, Co directeur de thèse
  • M. Christophe Le Martret, Thales SIX GTS France, Co directeur de thèse
  • Mme. Mylène PISCHELLA, CNAM, Rapporteur
  • M. David GESBERT, Eurecom, Rapporteur
  • Mme. E. Veronica BELMEGA, ENSEA, Examinateur
  • M. Jean-Marie GORCE, INSA Lyon, Examinateur
  • M. Luc VANDENDORPE, UCL ,Examinateur
  • M. Mohamad ASSAAD, CentraleSupélec, Examinateur

Résumé

Cette thèse traite le problème de l'allocation des ressources physiques dans les réseaux ad hoc mobiles en contexte multi-utilisateurs. Nous considérons qu'un noeud du réseau, appelé gestionnaire des ressources (GR) a pour tâche d'effectuer cette allocation de ressources, et que pour ce faire, les autres noeuds lui communiquent des informations relatives aux canaux de propagations de leurs liens de communications. Ce modèle de réseaux induit un délai entre le moment où les noeuds envoient leurs informations au GR et le moment où le GR leur envoie leur allocation de ressource, ce qui rend impossible l'utilisation d'informations de canal instantanées pour effectuer l'allocation. Ainsi, nous considérons que le GR ne disposent que d'informations statistiques relatives aux canaux des différents liens de communications. De plus, nous supposons que chaque lien utilise le méchanisme de l'ARQ Hybride (HARQ). Dans ce contexte, la thèse comporte deux objectifs principaux : i) proposer des procédures d'estimation de la statistique du canal de propagation, et plus particulièrement du facteur K du canal de Rice avec et sans effet de masquage. ii)  Proposer et étudier des algorithmes d'allocation de ressources basés sur les statistiques du canal et prenant en compte l'utilisation de l'HARQ  ainsi que de schéma de modulation et de codage pratique. En particulier, on cherche à maximiser des grandeurs relatives à l'efficacité énergétique du système. Les ressources à allouer à chaque liens sont une énergie de transmission et une proportion de la bande de fréquence