Télécom ParisTech

Actualité

Illustration de l'actualité : Soutenance de doctorat de François Acquatella : Analyse stratégique du marché de la formation en ligne : Les MOOCs comme nouvelle variable des écosystèmes de plateformes digitales

Soutenance de doctorat de François Acquatella : Analyse stratégique du marché de la formation en ligne : Les MOOCs comme nouvelle variable des écosystèmes de plateformes digitales

jeudi
6
décembre
2018

PhD Comics : I'm defending my thesis, Mom !

Jury

  • Mme Johanna HABIB, Professeur à l’IAE de Valenciennes, Rapporteur
  • Mme Bénédicte GEFFROY, Professeur à l’école des Mines de Nantes, Rapporteur
  • M. Henri ISAAC, Maître de conférences à l’université Paris-Dauphine, Examinateur
  • Mme Carine DOMINGUEZ-PÉRY, Professeur à l’IAE de Grenoble, Examinatrice
  • Mme Valérie FERNANDEZ, Professeur à Télécom ParisTech, Directrice de thèse
  • M. Thomas HOUY, Maître de conférences à Télécom ParisTech, co-Directeur de thèse
  • M. Thierry Curiale, Directeur des sciences cognitives et de l'innovation - Orange, invité
  • M. André Allemand,  Directeur des systèmes d'information et du développement digital - Collectivité Territoriale de Corse, invité

Résumé

Cette thèse est une contribution originale ayant pour objectif de rendre compte des nouveaux enjeux portés par les « Massives Open Online Courses » (MOOCs) sur le marché de la formation en ligne. Ce travail de recherche examine par ailleurs les dynamiques stratégiques adoptées par les plateformes de formation à distance.
Les MOOCs peuvent être considérés comme un type d’innovation stratégique (Lehmann-Ortega, 2006). La promesse portée par ces objets protéiformes présente une forme de radicalité susceptible de bouleverser « les règles du jeu » (Pierre Roy, 2005) du marché de la formation en ligne. Le format pédagogique et les contenus proposés, le canal de distribution et l’accessibilité de ces formations d’un nouveau genre, fondent des stratégies et des modèles d’affaires singuliers.
Pour certaines entreprises, les MOOCs sont l’occasion de valoriser leurs activités au moyen d’un accroissement de leur visibilité positive. Ces dispositifs sont alors utilisés en tant que dispositif de communication, dans une perspective de développement de la réputation de l’entreprise.
Au sein de certaines organisations, les MOOCs encouragent de nouvelles pratiques de formation, ce qui favorise l’émergence d’un nouveau mécanisme d’apprentissage collectif. Le MOOC est alors appréhendé comme un artefact socio-technologique, pouvant participer au développement d’un environnement « capacitant » et potentiellement structurant (Giddens, 1987). Au sein de leurs écosystèmes de plateformes, les MOOCs génèrent des externalités et des effets de réseau capables de créer et coordonner de nouveaux marchés (Kim, Mauborgne, 1999).