Télécom ParisTech

Actualité

Illustration de l'actualité : Soutenance de doctorat de Julien Gori : Modélisation du compromis vitesse précision à l’aide des outils de la théorie de l’information

Soutenance de doctorat de Julien Gori : Modélisation du compromis vitesse précision à l’aide des outils de la théorie de l’information

jeudi
20
décembre
2018

PhD Comics : I'm defending my thesis, Mom !

Jury

  • M. Gilles Bailly - Rapporteur - Chargé de Recherche, CNRS
  • M. Antti Oulasvirta - Rapporteur - Associate Professor, Aalto University
  • Mme Caroline Appert - Examinateur  - Directeur de Recherche, CNRS
  • M. Pablo Piantanida - Examinateur  - Maître de Conférences, CentraleSupélec
  • M. Jörg Müller - Examinateur  - Professeur, Universität Bayreuth
  • M. Stéphane Huot - Examinateur - Directeur de Recherche, CNRS
  • M. Olivier Rioul - Directeur de thèse - Professeur, Télécom ParisTech
  • M. Yves Guiard - Co-directeur de thèse - Professeur Emérite, Télécom ParisTech
  • M. Michel Beaudouin-Lafon - Invité - Professeur, Université Paris-Sud

Résumé

La loi de Fitts, qui relie le temps de mouvement, MT, dans une tache de pointage aux dimensions de la cible visée, D et W, est usuellement exprimée à partir d’une imitation de la formule de la capacité de Shannon MT = a + b log 2 (1 + D/W). Toutefois, l’analyse actuelle est insatisfaisante: elle provient d’une simple analogie entre la tache de pointage et la transmission d’un signal sur un canal bruité sans qu’il n’y ait de modèle explicite de communication.
Je développe d’abord un modèle de transmission pour le pointage, où l’indice de difficulté ID = log 2 (1 + D/W) s’exprime aussi bien comme une entropie de source et une capacité de canal, permettant ainsi de réconcilier dans un premier temps l’approche de Fitts avec la théorie de l’information de Shannon. Ce modèle est ensuite exploité pour analyser des données de pointage récoltées lors d’expérimentations contrôlées mais aussi en conditions d’utilisations réelles.